Espace privé Agenda Contact
 

Aethina tumida : renforcement de la surveillance en France suite à la confirmation d’un foyer en Sicile

Un foyer d’Aethina tumida confirmé à l’Est de la Sicile le 20 juin 2019


Le 20 juin 2019, 2 coléoptères adultes ont été retrouvés dans deux colonies d’un rucher situé dans la municipalité de Lentini, dans la province de Syracuse, en Sicile.

Ce rucher faisait l’objet d’une surveillance accrue depuis le mois de mai dernier. En effet, en mai 2019, les autorités interceptaient dans le port de Villa San Giovanni en Calabre, 64 colonies en situation d’exportation illégale. Ces colonies, en provenance de Lentini et destinées à la Calabre, ont été rapatriées sur leur territoire d’origine. L’intégralité des ruchers de l’apiculteur à l’origine du mouvement non déclaré a fait l’objet de visites de surveillance et de contrôle. Dans ce contexte, 13 ruches visitées n’ont pas pu être rattachées à des origines connues. Les enquêtes ont permis de conclure qu’elles provenaient d’un vol, perpétré le 9 juin 2019 dans une zone d’Italie non indemne d’Aethina tumida : Reggio di Calabria. C’est dans la zone de protection mise en place dans cette région qu’était détecté, en novembre 2018, le dernier foyer d’Aethina tumida en Italie.

Deux de ces ruches volées hébergeaient chacune un petit coléoptère. Les études phylogénétiques menées sur ces spécimens ont permis de confirmer l’origine de de la contamination : le vol de colonies infectées en Calabre.

Le 23 juin 2019, ce rucher contaminé a été entièrement détruit et le sol a été traité avec une solution de perméthrine. Une zone de protection d’un rayon de 5 km a été mise en place et les 54 colonies recensées dans cette zone font l’objet de visites de surveillance.

Pour rappel, en Sicile, le dernier foyer confirmé d’Aethina tumida datait du 7 novembre 2014. Depuis, aucun autre cas n’était à déplorer et la Sicile avait recouvré son statut indemne, qu’elle perd désormais à nouveau.

 

Renforcement de la surveillance en France


La base de données européenne TRACES a permis de recenser l’importation, en France, de 644 reines en provenance de Sicile entre 2018 et 2019. La Sicile étant alors un territoire indemne, ces mouvements d’animaux ont été réalisés en toute légalité.

Cependant, compte tenu de ce récent foyer et en raison des nombreux échanges constatés entre la Sicile et la France, la surveillance d’Aethina tumida est renforcée en France. Une instruction technique (instruction technique DGAL/SDSPA/2019-500 du 03/07/2019) prévoit notamment un suivi des reines importées de Sicile pour éviter toute contamination.

D’après les enquêtes réalisées, les 644 reines, réparties en 9 lots, ont été livrées chez deux apiculteurs établis pour l’un dans le Tarn-et-Garonne et pour l’autre en Haute-Vienne. Elles ont été introduites sur 15 ruchers, dans 513 colonies (la différence constatée entre les reines déclarées importées et les reines réparties est expliquée par la mort de 131 reines). Des visites de contrôle de ces colonies sont réalisées. De plus, ces apiculteurs sont incités à poser des pièges pour réaliser un suivi et identifier au plus vite toute contamination par le petit coléoptère.

La surveillance des échanges d’apidés est maintenue renforcée sur tout le territoire. La DGAL prévoit d’envoyer prochainement un mail rappelant l’ensemble des règles sanitaires en vigueur en ce qui concerne l’échange d’apidés ou de matériel apicole.

 

 

Sources : plateforme ESAB.O. Agri