Espace privé Agenda Contact
 

Focus : impact de la crise FCO et de la vaccination sur l’évolution des performances de reproduction des troupeaux bovins allaitants de Corse de 2011 à 2017

En réponse au ressenti d’éleveurs bovins sur une dégradation des performances de reproduction de leurs animaux depuis la crise FCO de l’été 2013 (suspicions autour de l’effet négatif de la FCO et/ou de la vaccination contre la FCO), la FRGDSB20 a initié et coordonné une étude rétrospective sur l’impact de la crise FCO et de la vaccination contre la FCO sur l’évolution des performances de reproduction de la filière bovine entre 2011 et 2017. La conduite de cette étude a été confiée à l’Institut de l’Elevage.

 

L’évolution des performances de reproduction entre 2011 et 2017 des troupeaux bovins de Corse a été étudiée à partir des déclarations de naissance (données BDNI) de veaux issus de 172 troupeaux présents sur les 7 années de l’étude et présentant un minimum de 10 vêlages pour chaque campagne.

A partir des dates de vaccination, du pourcentage d’animaux vaccinés et de la période de reproduction estimée grâce aux dates de vêlages, le statut vaccinal de chaque exploitation a été défini. L’évolution des performances de reproduction a ainsi pu être comparée pour les troupeaux avec ou sans couverture vaccinale pendant la période de reproduction estimée des animaux.

 

Ce qu’il faut retenir


En 2013 et en 2016, une dégradation des performances de reproduction dans les élevages étudiés de la région Corse est constatée :

  • un décalage des mises-bas de deux semaines,
  • un étalement des vêlages sur deux semaines supplémentaires,
  • une augmentation de l’intervalle vêlage-vêlage moyen d’un mois,
  • et une répartition de l’intervalle vêlage-vêlage dans les troupeaux allongée de deux mois.

 

La dégradation de ces performances a été précédée par une augmentation du pourcentage de vaches sans vêlages en 2011 et en 2015.

A remarquer que suite à chacune de ces dégradations, une amélioration des performances est observée.

 

Ainsi, cette étude ne permet pas de démontrer avec certitude un impact du passage du virus de la FCO à BTV1 en 2013-2014 sur l’évolution des performances de reproduction des bovins en Corse. Par ailleurs, cette étude ne montre pas d’effets négatifs de la vaccination contre la FCO sur les performances de reproduction (sur la période d’étude, l’évolution des performances de reproduction va dans le même sens et est similaire quel que soit le statut vaccinal). Aucun facteur de risque pouvant expliquer les dégradations de performances observées n’a pu être identifié avec certitude a posteriori.

 

Retrouvez plus de détails sur cette étude en cliquant ici !

 

 

Cette étude a bénéficié du soutien financier de la DRAAF, de l’ODARC et de Boehringer Ingelheim.