Espace privé Agenda Contact
 

Aethina tumida : renforcement de la surveillance événementielle et des contrôles relatifs aux échanges et aux importations

La France reste sur le qui-vive et se mobilise pour défendre son statut indemne vis-à-vis d’Aethina tumida, danger sanitaire de première catégorie, déjà présent en Italie. Mais, l’étau se resserre. En effet, les derniers contrôles effectués ont montré que les règles n’étaient pas respectées et que des cas d’importations frauduleuses, notamment de reines, accroissent gravement le risque d’introduction du petit coléoptère des ruches sur le territoire national.

 

Ainsi, la DGAL a publié le 26 novembre 2018 une instruction technique (DGAL/SDSPA/2018-868) visant à renforcer la surveillance de ce nuisible. Deux points principaux y sont détaillés :

  • la prévention, avec un renforcement des contrôles des échanges, et notamment des importations,
  • la vigilance et les modalités de surveillance.

 

 

Pour rappel :

  • tout acteur de la filière apicole est tenu de déclarer à la DDCSPP de son département tout cas suspect, la définition d’un cas suspect étant par ailleurs rappelée dans cette note,
  • une attention visuelle particulière est requise à l’ouverture des ruches, pouvant être accompagnée de la pose de pièges (disponibles sur simple demande auprès de la FRGDS).

 

L’objectif absolu reste le maintien du statut indemne. A minima, une détection précoce de toute introduction permettrait une réaction rapide visant à limiter l’expansion du parasite, et ce afin de préserver la filière apicole dont l’équilibre fragile ne cesse d’être inquiété.

Nous vous invitons à parcourir la note technique et ses annexes, qui reprennent de façon synthétique le cycle biologique du parasite, les critères d’une inspection approfondie et efficace de la ruche ainsi qu’une carte actualisée de la distribution mondiale d’Aethina tumida. Il vous suffit de cliquer ici !

 

 

Source : BO Agri (Bulletin officiel du Ministère de l’agriculture et de l’alimentation)