Espace privé Agenda Contact
 

Incursion de Varroa destructor sur l’île de la Réunion

Varroa destructor a été détecté le jeudi 4 mai 2017 pour la première fois sur l’île de la Réunion, dans un rucher situé à Saint-Denis.

S’agissant d’un parasite exotique à La Réunion réputée indemne de varroa, des mesures ont été prises sans même attendre la confirmation du laboratoire.

Ainsi, le déplacement des ruches a été interdit sur tout le territoire de l’île. Dans la zone de prévention (5 km autour du foyer détecté à Saint-Denis) et la zone de surveillance (10 km autour du foyer), la détection du varroa par examen des colonies d’abeilles a été rendue systématique et obligatoire. En cas de détection du varroa, la destruction des ruchers est ordonnée et appliquée sans délai.

L’objectif est, pour l’heure, l’éradication du varroa. A la date du 12/05/17, 8 ruchers avaient été découverts porteurs de varroa dans la zone initiale. Des investigations complémentaires ont confirmé 5 autres foyers au-delà de la zone initiale de prévention. L’hypothèse d’une contamination restreinte à une zone de l’île est donc écartée.

Les mesures de lutte contre le varroa devraient être adaptées dans le cadre d’un nouvel arrêté qui devrait notamment prévoir : l’interdiction de déplacement des ruches sur tout le territoire de l’île, le recensement de tous les ruchers de l’île par déclaration obligatoire par les détenteurs de ruches, l’examen clinique des ruches par le détenteur en vue de la détection du parasite sur tout le territoire de l’île, et déclaration obligatoire à la DAAF en cas de détection y compris en cas de doute.

Un état des lieux sera conduit d’ici le 30 juin par les autorités sanitaires (GDS, DAAF) par dépistage orienté sur l’ensemble du territoire. Ce bilan complet sur l’ensemble de l’île permettra d’adapter dès juillet les mesures à mettre en oeuvre en fonction de la situation sanitaire.